LES PLANS DU CADASTRE

Le cadastre remonte à la plus haute antiquité. Très tôt, les hommes ont perçu la nécessité de connaître les limites, la nature, l’évaluation des terres qui constituaient la base de toute richesse et sur lesquelles très tôt également reposa toute participation financière à la vie commune, c’est-à-dire l’impôt. Divers essais de cadastre furent tentés par la royauté absolue. Tous échouèrent et nombreux sont ceux qui, en 1789, réclament la levée d’un cadastre général de la France..
Après l’essai infructueux des plans par masses de cultures, Napoléon reprend l’idée d’un cadastre national qui complémenterait le Code civil et constituerait la garantie de la propriété. En Lot-et-Garonne le cadastre parcellaire est réalisé de 1808 (cantons de Laplume et de Francescas) à 1849 (canton de Monclar-d’Agenais).
Formidable outil de compréhension du domaine foncier et de l’occupation des sols, le cadastre napoléonien fournit des informations sur la toponymie, l’hydrographie, les voies de communication. Nécessaire pour écrire l’histoire économique d’une commune, d’un canton, il l’est aussi pour chercher l’origine de propriété d’une parcelle et donc se pencher sur la fortune d’une famille. Enfin, ces plans ont souvent une réelle valeur artistique.

Recherche simple | Recherche avancée
  • Cliquez sur une lettre, puis sur la commune choisie
    A
    B
    C
    D
    E
    F
    G
    HIJK
    L
    M
    N
    OP
    QR
    S
    T
    UVWXYZ


  • Ou tapez quelques lettres qui composent le nom de la commune